Historique du château de la MOTTE-FOUQUET

En plein coeur du bocage, non loin de la Ferté Macé, enfoncé dans la houle de ses grands arbres, dominant des étangs profonds, se dresse le château de la Motte Fouquet.
Tel qu'il se présente de nos jours, le château offre suivant qu'on l'aperçoit au midi et au nord, un contraste qui fait une grande partie de son charme, par le curieux paradoxe de sa diversité et de son unité.
Sur une étendue de 120 hectares de prairies vallonnées et boisées, des chemins de promenades ont été aménagés. Plus près du château, autour des six hectares de l'étang, des chemins équestres et pédestres attendent avec impatience les visiteurs

Très ancienne seigneurie de haute et basse justice, dont l'origine remonte au XIIème siècle (les premiers documents que l'on connaisse à son sujet datent de 1263-1267)

De chaque côté de la cour d'honneur et reliés à la maison principale par des écrans de pierre et une chapelle, des communs géants terminés à l'orgueil par des pavillons Louis XIV.
Ces communs ont été construits entre 1670 et 1682 selon toute vraisemblance par le père des frères Gabriel, les architectes de la place de la concorde à Paris, originaires d'Argentan.
La chapelle terminée en 1699 est dédiée à Saint Hubert et remplace un oratoire plus ancien datant de 1582. Les constructions annexes de la basse cour, accolées à la cour d'honneur et constituants des bâtiments d'exploitations, s'élèvent de la fin du XVIème siècle au début du XVIIème siècle, en particulier les arcades de bois de la charreterie.

Les siècles suivants apporteront seulement quelques modifications, le perron en 1781, l'Orangerie en 1804.